Fabrice Houdry
du 18 octobre au 10 decembre 2021

ésam, école supérieure d’arts & médias
17 Cours Caffarelli
14000 Caen


Entrée libre du lundi au vendredi
de 10h00 à 18h30

VERNISSAGE LE 18 NOVEMBRE À 18H00

PRÉSENTATION

Née en 1969 à Paris, Fabrice Houdry est diplômé d’état en sport et en design graphique. Il opére régulièrement en associant ces deux domaines. Après avoir longtemps pratiqué l’illustration, il élargit son travail à d’autres supports, en multipliant des expériences autour de l’édition, du graphisme et des Arts Plastiques. Au début des années 1990, Il fonde la librairie La petite fabrique d’images à Rouen, lieux de curiosités et d’expériences éditoriales autour des arts visuels. En 2000 il créé le studio de design graphique et d’ilustration YARALT. Il y réalise de nombreux projets notamment dans les domaines de la communication et du design éditorial ainsi que la programation d’expositions et de festivals dédiés à la création visuelle. Il poursuit parallèlement une activité artistique personnelle et collective en rejoignant HSH CREW en 2011. Il est l’auteur de plusieurs livres destinés à la jeunesse.
Les lignes que Fabrice Houdry invente ont la simplicité de l’essentiel et la force de l’épure. Son univers joue avec la fragilité de l’espace et l’impact de l’aplat coloré. Il pose un graphisme aux formes et aux traits allant droit au but et qui nous parle calmement d’arbres, de rochers, d’eau, de comportements humains, d’animaux et de végétaux. Il est truffé d’anecdotes entre des lignes droites et des courbes qui se croisent. De bleu qui fait la pige à du jaune. Du Rouge qui fréquente en cachette le vert. D’un noir solitaire. D’angles mécontents et de cercles téméraires, de sauvageries aussi.

Pourquoi êtes-vous devenu.e graphiste ? ou Pourquoi souhaitez-vous devenir graphiste ?
J’ai toujours perçu l’espace de travail, la table de dessin du graphiste ou de l’illustrateur comme un endroit confortable et stimulant. Fils d’architecte, je me souviens de mon père installé sous sa lampe à tiré des plans et dessiner au «Rotring isograph» pendant de longues heures calmes et tardives. Ce temps et cet espace de concentration sont la situation dans laquelle j’aime le plus être aujourd’hui. Cette condition de production est le complèment
idéal à mes activités sportives de plein air. Le graphisme me permet de mettre des lignes claires sur mes voyages vélos, sur mes assencions en montagnes, ou encore sur ses moments incomparables passés dans l’eau à guetter la prochaine vague. Le graphisme est pour moi le meilleurs moyens
de partager ces expériences. Personnellement très sensible aux perspectives environnementales, attentif à l’impact direct de l’homme sur la biosphère
et conscient de l’importance de la sensibilisation pour la protection des écosystèmes, j’oriente très souvent mes travaux graphiques vers l’accés à
a connaissance et à la conscience de ces enjeux contemporains et futurs.

 

Présentez-nous votre projet pour cette édition 2021?
Quelle expérience aimeriez-vous faire vivre aux visiteurs d’USG21 ?
Mon travail est souvent associé à de la production éditoriale, à de la production de grandes images en sérigraphie, à la réalisations d’objets graphiques papiers. Pour ma participation à Saison graphique 2021, grace à ses moyens de production, Je souhaite proposer une forme au visiteur lui permetant, la manipulation tout en le plongeant dans un paysage graphique sensitif. J’aimerais lui proposer une immersion graphique, lui parlant du vent, de la pluie, du froid, du chaud, de l’effort et du calme.
J’envisage un dispositif cinétique de papiers encrés, aux formats variés, attendant l’action mécanique du passage du visiteur pour se mouvoir.
Il sera également question d’un rendu de Workshop effectué avec les étudiants de l’ESAM durant l’automne sur la question du déplacement.

Fabrice Houdry

ésam, école supérieure d’arts & médias