Jules Durand & Maison Pelletier-Ferruel
Le Roucoulement du Poisson-Chat
du 16 octobre au 11 decembre 2021

Carré du Théâtre de l’Hôtel de Ville
Esplanade Jacques Tournant
76600 Le Havre


Entrée libre du mardi au samedi de 12h45 à 18h30
et le mercredi matin de 9h30 à 11h45

PRÉSENTATION

Pelletier Ferruel réunit deux personnes ; Stéphane Pelletier, souffleur de verre sur mesure et démesure. Aurélie Ferruel, sculptrice dans le duo d’artiste AFFG.
Partageant aujourd’hui leur maison et les ateliers attenants, leur environnement devient un prétexte à créer.
Ils se donnent la liberté d’expérimenter le verre grâce aux ateliers de soufflage et de taille pour réaliser ensemble des objets usuels et décoratifs.
En 2021, Pelletier Ferruel rencontre Jules Durand. Ils entament une collaboration frivole autour du fantasque et l’ornement.
Jules Durand est dessinateur de caractères, bien qu’autodidacte il mène une recherche sur Louis Jou à l’ANRT. Son travail maniériste puise dans les codes visuels de la fantaisie médiévale.

Pourquoi êtes-vous devenu graphiste ?
C’est une longue histoire, mais le graphisme n’est que le commencement, une introduction, une porte d’entrée vers d’autres niches 🐕… dans mon cas, la typographie.
Dessiner mes propres lettres m’est apparu comme une évidence pour amener mes désirs graphiques à s’incarner de la manière la plus proche de mes espérances. Chaque caractère intègre une famille, j’esquisse un fil rouge au travers de mes créations, l’esprit commun à mes fontes oscille entre le style Gothique Flamboyant, l’Art Nouveau revisité, le Psychédélisme Numérique, la Fantaisie Médiévale, et diverses contrées oubliées du prisme de la typographie. Par-delà le graphisme, je rêve d’explorer et apprendre à maîtriser de nouveaux savoir-faire liés au dessin de la lettre — la calligraphie, la peinture en lettre, la gravure sur pierre ou sur verre — et ainsi donner vie à mes alphabets fantasques, à toutes échelles, sur tous médiums. 🔮

Présentez votre projet pour cette édition 21.
L’invitation du THV amène Pelletier Ferruel à réfléchir à une nouvelle famille d’objets en verre. Ce chapitre se nomme «Le Roucoulement du Poisson-Chat».
L’esthétique de Pelletier Ferruel se nourrie de leur environnement: la rivière, les prairies et leurs occupants, réels et fantasmés qui entourent leur atelier.
Pelletier Ferruel travaillent le verre pour ce qu’il leur impose comme mouvements pour le mettre en forme et aime quand la transpiration crée le reflet et le scintillement.
Les vases, les verres, les lustres sont des cris de pigeons grimés en poissons qui communiquent entre eux et avec les autres espèces.
Écailles de couleuvre, moustaches de poisson, ergots de poulet sont les attributs chics et sensuels de ces objets de luxe.

Quelle expérience aimeriez-vous faire vivre aux visiteurs USG ?
«Le Roucoulement du Poisson-Chat» est l’observation du son qu’il émet.
Le corps des lettres singe les moustaches de ce poisson-chat qui flâne dans la douceur de la vase et de l’eau saumâtre.
Entre brume et brillance, lisse et poilu, rêche et doux, opaline et rouge rubis, s’immisce le danger charnel. Cette narration dévoile l’opéra visuel qui vous est présenté au théâtre du THV.

Maison Pelletier-ferruel

Carré du Théâtre de l’Hôtel Ville